Au sujet du projet de collège privé

  • Par asm-2020
  • Le 08/07/2019
  • Commentaires (0)

Ecole le couvent

Ce projet dont on commençait à parler dans les rues de la commune, comme l’a reconnu le maire lors du dernier Conseil municipal du 25 juin, a vraiment été révélé à cette occasion, non pas de façon officielle mais accessoirement dans la note de synthèse du point 2-5 qui concerne la demande de subvention pour des jeux pour enfants.

Pourtant c’est un projet de première importance tant par l’histoire qu’il porte que par son impact pour les générations futures. Pour cela il mérite une grande attention. Jamais évoqué tant en commission qu’au Conseil municipal on apprend que le lieu a été choisi et que le terrain va être acheté mais surtout que le site (au Nord de la ville entre les routes du Louroux et de Sainte Catherine) a été retenu car c’est un terrain disponible à la vente.

Certes il y a l’argument avancé du « pôle éducatif » regroupant Maternelle (en construction), Ecole Voltaire, Collège Célestin Freinet et donc ce collège privé mais c’est un argument de circonstance qui n’a pas réellement de fondement.  

Si nous ne contestons pas, bien au contraire, la pertinence de ce projet qui répond à une demande de l’Archevêché de Tours, nous pensons qu’un projet d’une telle importance mérite réflexion et qu’il y a d’autres réponses qui devraient être examinées.

Actuellement, par ce que nous avons pu apprendre, il s’agirait de construire une annexe du collège de Richelieu. C’est la présentation qui en est faite. Dans la réalité, et compte tenu de la baisse des effectifs dans l’ensemble des établissements  scolaires des zones rurales et compte tenu de la baisse continue de population du Richelais, le projet consisterait à regrouper à Sainte Maure  l’ensemble des effectifs de l’enseignement catholique de Richelieu, Saint Epain et Ligueil. Si des sursis ont été accordés ça et là, c’est bien cette perspective qui se dessine.  

 

Le site envisagé ne nous semble pas vraiment bien adapté pour plusieurs raisons :

  • Il est à l’extrémité de la ville, en prolongement des dernières habitations, dans une zone surélevée particulièrement sensible au vent du Nord et coincé entre deux routes importantes. A noter que, dans l’étude du PLUi en cours, les services de l’Etat ont émis un avis défavorable en raison de l’étalement urbain qui le caractérise, de plus sur une zone de bonne valeur agricole.
  • Sa desserte est difficile en raison de la nécessité de traverser la ville avec des points de rétrécissement et des liaisons douces peu sûres, en particulier vers le Centre-ville. Le projet d’une déviation Nord – Est de la commune peut améliorer cet aspect mais reste dans une perspective incertaine de long terme.

L’argument d’un pôle éducatif a peu de fondement, même par la présence des salles de sport, ceci en raison des routes et carrefours qui isolent chacun des équipements.

D’autres possibilités méritent d’être examinées dans le but de comparer avantages et inconvénients de chacune :

  • La valorisation du site actuel de l’école Le Couvent cher aux sainte-mauriens. Si son coût semble supérieur il apparait très souvent que des études plus poussées démontrent le contraire si on intègre tous les aménagements connexes liés à un nouveau site. Dans un contexte de densification de l’espace urbain pour préserver l’espace agricole, mais également pour valoriser le patrimoine historique de la commune et pour faciliter les déplacements doux,il convient d’approfondir cette possibilité. De plus la reconversion des locaux de l’école maternelle Perrault après son transfert en 2020 peut être intégrée dans la réflexion sur cette possibilité. Le maintien d’un établissement scolaire au centre-ville représente aussi un enjeu important pour la dynamisation économique et culturelle du cœur historique qui pourrait être conjugué avec la poursuite de la réhabilitation de « l’Ilot central ».
  • Dans la même logique « centre-ville » mais pour une construction nouvelle, les terrains de Château Gaillard constituent une alternative qui mérite aussi d’être étudiée.
  • Un autre site comme « les fonds de la ville » estinscrit à l’urbanisation, de grande qualité paysagère, proche des équipements sportifs (stades, piscine) et des dessertes majeures de la commune (route de Chinon). Il présente beaucoup d’intérêt.

L’histoire prestigieuse de l’enseignement catholique à Sainte Maure de Touraine et les perspectives ambitieuses d’un tel projet ne peut se satisfaire d’une décision improvisée pour une implantation sur un site d’intérêt médiocre .  

 

Ajouter un commentaire