La nouvelle école maternelle

Message adressé au Directeur de la Nouvelle République ce jour (16/08/19) :

 

Dernière minute : Au moment où nous publions notre analyse sur l’école maternelle la Nouvelle République publiait un nouvel article sur cette école très certainement à la demande du maire (Articles de la NR du 16/08/19). Cette obsession à vanter ce projet cherche inévitablement à en cacher les lacunes. Il est surprenant que le journal local se prête à ce jeu de favoritisme.

Nous ne pouvions pas ne pas réagir.

 

« Monsieur le Directeur de la Nouvelle République, Messieurs les responsables de l’Agence de Chinon

Au nom du groupe d’opposition municipale de la commune de Sainte Maure de Touraine je voudrais vous faire part de notre étonnement vis-à-vis de l’article publié ce jour dans votre journal en page 15 de l’édition Chinon sous le titre « Sainte Maure de Touraine. Ecole maternelle : ça avance »

Après celui paru en juin il s’agit du 2ème article en peu de temps pour vanter un projet qui pose de nombreuses questions pour un certain nombre d’habitants. Je suis très surpris que ces questions bien connues de votre correspondant local n’aient pas été évoquées.

Pour résumer ce projet est très discutable car :

  • Il n’a pas fait l’objet d’une concertation préalable, en particulier vis-à-vis d’une alternative de reconstruction sur le site actuel, mais aussi d’autres sites plus adaptés.
  • Il est positionné sur un terrain utilisé à d’autres fonctions publiques importantes qu’il altère : 1) suppression d’un parking fortement utilisé pour le cimetière et des équipements sportifs ; 2) Il empiète sur le terrain de plein air du collège et des équipements sportifs, terrain déjà étroit.
  • Les salles de classes sont construites en limite immédiate de routes importantes dont une départementale (Route du Louroux). Il semblerait même que l’emprise déborde sur celle de la voie communale (route de Ste Catherine)
  • La circulation des véhicules déjà très contrainte en raison de la présence du collège, de deux gymnases, de salles de sport et du cimetière va se trouver aggravée sans réflexion préalable.

En résumé il nous semble très critiquable que vous fassiez ainsi la promotion d’un projet qui pose autant de questions.  

Dans un esprit de rigueur je souhaite que toutes ces questions soient portées à la connaissance de vos lecteurs.

Je vous en remercie par avance.

Bien cordialement

Christian Barillet   


A mesure que cette nouvelle école sort de terre nombreux sont ceux qui s’interrogent sur son emplacement : les murs des salles de classe au ras des routes de Ste Catherine et du Louroux avec  les nuisances et le danger que cela représente, le parking disparu de même qu’une partie du terrain de sport du collège déjà bien petit: cela c’est ce que l’on voit.

Il y a aussi ce que l’on ne voit pas : 4 classes, 5 en supprimant l’espace de motricité et ceci sans possibilité d’extension ; cela signifie une perspective à court terme compte tenu du potentiel de croissance de la commune. Et après ?

Ce que l’on ne dit pas : le surcoût du projet lié à l’absence de réflexion préalable.

Ce que l’on n’évoque pas : comment vont se faire la circulation et le stationnement dans ce lieu déjà très fréquenté ?

Mais pourquoi avoir fait ce choix ? Sans doute par la simple volonté du maire de réaliser un équipement important avant la fin de son mandat et en raison de la disponibilité du terrain appartenant à la commune. Bien sûr il n’y a eu aucune discussion sur le projet en commissions.

Dès connaissance nous avons alerté le maire mais la décision était prise et le projet engagé.

Certes il est plaisant d’avoir une école neuve mais cela aurait pu être dans de bien meilleures conditions par une reconstruction sur le site actuel comme cela avait été démontré par deux études approfondies. Mais c’était « avant » !

Date de dernière mise à jour : 16/08/2019