Maison de santé pluridisciplinaire

Au sujet de la Maison de santé de Sainte Maure de Touraine

 

La Maison de santé de Sainte Maure de Touraine vient d’ouvrir début décembre. Elle est opérationnelle mais cela ne se sait pas vraiment : pas d’enseigne, pas d’annonce dans la presse. C’est certain que cela va venir. A l’occasion de cette ouverture il nous semble intéressant de dire quelques mots sur son histoire. Nous avons sollicité François Liard qui fut le grand artisan de ce projet. Nous disons « qui fût » car il vient de passer la main du pilotage fonctionnel (ou est en train de le faire) à ses collègues en activité : les docteurs Stéphane Berruer et Jean Eichenberger.

François Liard a souhaité répondre à notre demande de façon particulièrement originale sous la forme d’un dialogue avec ses petits-enfants. Nous publions ce document très sincère et plein d’humanité.

Nous souhaitons préciser que c’est en fait en 2003 que les premiers échanges ont eu lieu avec François Liard puis avec quelques médecins, donc bien avant la loi HPST (Hôpital – Patient-Santé-Territoire) qui officialise les « Maisons de santé ». Comprenant les problèmes locaux et impliqué dans des instances médicales nationales, François Liard avait cette capacité d’anticipation. Notons aussi que lors de la mise au point du Projet de Développement Global de Sainte Maure de Touraine en 2001, ce sujet avait été évoqué. Certes il a fallu presque 15 ans pour aboutir sans doute lié au fait que la recherche de la meilleure réponse possible fut une préoccupation permanente. C’est ainsi que la prise de compétence de la Communauté de communes de Sainte Maure de Touraine sur ce projet a conduit à prévoir des antennes à Saint Epain et Nouâtre, des pôles de vie très actifs.

Reste bien sûr à régler la question de l’accès pas vraiment satisfaisant, pas plus d’ailleurs que celui de l’hôpital. Une occasion pour rappeler que les principes d’aménagement de cette section de l’avenue De Gaulle entre « les 4 Routes » et le giratoire de la zone commerciale des Marchaux ont été définis en 2009 : comme la partie Nord : une voie de circulation, une piste cyclable, une bande de stationnement intégrée aux plantations de platanes , un trottoir, ceci pour chaque sens avec un carrefour giratoire pour l’entrée de l’hôpital; ce giratoire permet, avec celui des Marchaux, les changements de sens pour ceux qui ne veulent pas entrer directement.

Dernière minute : Le jour même où nous mettions en ligne notre texte, La Nouvelle République publiait l’article joint. Cela veut dire que les remarques des professionnels et des habitants ne sont pas venues que jusqu’à nous ! De son côté le journal de la Communauté de communes en cours de distribution y consacre 5 lignes et une photo : patience !

   

- La Loi Hôpital-Patient-Santé-Territoire de juillet 2009

- Questions d'économie de la santé "Novembre 2008"

- Le plan sortie-sud-smt-acces-mds"

Installation d’un kinésithérapeute : dernières informations

       

Voilà un dossier qui aura fait couler beaucoup d’encre alors que, géré dans les règles de l’art, tout aurait du se passer pour le mieux dans le meilleur des mondes.

C’était compter sans le talent du Maire de Sainte-Maure de Touraine.

 

Résumons l’histoire.

Soucieuse de favoriser l’occupation de l’espace réservé à un kinésithérapeute dans la Maison de santé, la Communauté de communes lance, fin 2015, un appel au Conseil de l’Ordre, lequel diffuse largement l’information auprès des professionnels.

Monsieur S. kinésithérapeute, qui souhaite s’installer à Sainte-Maure de Touraine, prend contact sur conseil de l'Ordre avec la mairie, ce qui est la tout à fait normal.

Plutôt que de l’orienter vers la Maison de santé qui, sous la responsabilité de la Communauté de communes, a vocation désormais à regrouper tout les acteurs médicaux, M. le maire lui propose un hébergement dans un local de l’espace Theuriet.

Cette proposition a pour conséquence :

  • de perturber la dynamique de la Maison de santé,

  • de coûter inutilement de l’argent aux contribuables Sainte-Mauriens

  • de ne pas satisfaire tout à fait le praticien.

M. le maire a ses raisons. Il semble qu’il se soit « emmêlé les pinceaux » dans la surface allouée au projet de kiné à l’intérieur de la Maison de santé. Ses courriers attestent qu’il a confondu la surface de la salle de travail (52m2) avec surface totale disponible pour le praticien qui elle est d’environ 100m2. Elle comprend en sus : une salle d’attente, un hall d’accueil, des sanitaires, un local technique et un local de rangement. Ce sont des espaces mutualisés qui font l’originalité et la pertinence des Maisons de santé.

Il est tout à fait compréhensible que M. le maire ne connaisse pas tous les détails techniques d’un dossier qui ne relève pas de sa compétence. Ce qui l’est moins, c’est qu’il aurait du orienter le praticien demandeur vers les autorités compétentes plutôt que de tenter de gérer lui-même la situation sans concertation.

Par autorités compétentes, il faut entendre M. Roland Mariau, vice-président en charge du projet de la Maison de santé pour la communauté de communes et M. François Liard, médecin coordinateur du projet.

M. Liard a vertement, mais fort logiquement, réagit à cette atteinte à l’intérêt général pour un projet qui lui a demandé des heures de travail de coordination bénévoles sur plusieurs années, ce que semblent ignorer, si ce n’est mépriser, les tenants du bougisme sans réfléchir. Un tel projet c’est effectivement beaucoup de temps, de réflexion, d’énergie et de financements par l’impôt envers lesquels chacun doit se sentir responsable.

Sainte-Maure 2020 apporte son soutien à Maison de santé et à la communauté de communes et appelle M. Le maire à surseoir à son projet dans le respect et l’intérêt de tous, Maison de santé, praticiens et population.

Un dossier complet de l’histoire de ce grand projet est en cours de préparation et sera disponible en fin d’année. Vous pouvez dès maintenant le réserver en nous adressant un message (adresse mel de ASM)

Pour ceux que les détails intéressent sont joints :

  • Message de M.Champigny à F Liard du 10 novembre 2016

  • Réponse de M. Champigny à C. Barillet du 14 novembre 2016

  • Courrier de C. Barillet à M. Champigny du 15 novembre 2016

  • Courrier de F Liard à M. Champigny du 15 novembre 2016

  • Nom du fichier : Lettre mc adressee au docteur liard coordinateur de sante datee du 10 11 2016 et envoyee le 15 11 1
  • Taille : 27.19 Ko
yes /

Télécharger

  • Nom du fichier : Courrier m champigny a c barillet 14 11 2016
  • Taille : 62.83 Ko
yes /

Télécharger

  • Nom du fichier : Courrier cb a m champigny 15 11 2016
  • Taille : 47.95 Ko
yes /

Télécharger

  • Nom du fichier : Reponse dr liard a m champigny 15 11 2016
  • Taille : 37 Ko
yes /

Télécharger

Installation d’un kinésithérapeute : le point de la situation début novembre 2016

Cette question a été abordée lors du Conseil communautaire du 31 octobre et les échanges ont montré que la grande majorité des conseillers communautaires n’étaient pas informés. François Liard a donc envoyé lui-même par Email le courrier qu’il avait adressé à Michel Champigny et qui devait leur être transmis. Christian Barillet a fait de même en transmettant son propre courrier. Dans cette démarche la volonté n’est pas à la polémique mais à la transparence. Il semble encore temps de corriger cette maladresse et de permettre à ce praticien de venir s’installer dans la Maison médicale. Soucieux d’associer « économie de l’argent public » et « service aux citoyens » nous soutiendrons toute initiative allant dans ce sens.

Le prochain Conseil municipal de Sainte Maure de Touraine (le 17 novembre) et le Conseil communautaire le 28 novembre devraient permettre de clarifier cette situation.

Sont joints :

  • Le courrier du Docteur Liard du 22 octobre

  • Le message de Christian Barillet aux conseillers communautaires du 3 novembre.

  • Nom du fichier : Message aux conseillers communautaires
  • Taille : 40.94 Ko
yes /

Télécharger

  • Nom du fichier : Lettre coordonateur 22 10 16
  • Taille : 457.06 Ko
yes /

Télécharger

Installation d’un kinésithérapeute : l’art de tricher

Monsieur le maire a présenté au conseil municipal du 9 septembre 2016 une délibération visant à installer un kinésithérapeute dans le local du 11 rue du Dr Patry situé entre le magasin de journaux et l’ancien restaurant Le Veau d’or. Il a expliqué que les locaux de la Maison de Santé Pluridisciplinaire (MSP) étaient trop petits pour accueillir ce cabinet de 100 m2. Pour notre part, groupe d’opposition, nous avons regretté ce choix en regard des 40 000 € de travaux nécessaires.

Grosse surprise, stupéfaction et colère de la part des deux personnes plus directement concernées par le projet de MSP : François LIARD, coordonnateur du projet médical et Roland MARIAU, vice président de la communauté de communes de Sainte-Maure de Touraine en charge de ce projet. Contrairement à ce qu’avait indiqué le maire de Sainte-Maure de Touraine, la CCSMT n’a pas été associée.

Bilan de l’opération :

  • 40 000 € gaspillés et payés par les contribuables de la commune qui ont déjà participé au financement de la MSP,

  • une installation dans de très mauvaises conditions de ce nouveau praticien qui n’aura pas le soutien de tous ses collègues et de nombreux habitants,

  • une image déplorable de notre commune en porte à faux par rapport à l’intercommunalité.

Nous avons immédiatement demandé au maire de suspendre cette installation afin d’examiner la possibilité d’installation de ce kinésithérapeute dans les locaux de la CCSM

  • Nom du fichier : interp maire 24 10 2016
  • Taille : 480.1 Ko
yes /

Télécharger

 

Date de dernière mise à jour : 23/12/2017