Observations Flash Info 17 "Notre regard"

Notre regard sur le Flash info N°17 en cours de distribution

La Flânerie.  Beaucoup de sainte-mauriens ont dû bondir en lisant en première page l’article de promotion de CENTRAKOR mettant en valeur la condamnation de la SCI Ardis (magasin Le Marché aux Affaires) sur le site de La Flânerie) au profit de la mairie et de Centrakor. Stupéfiant, honteux de dénigrer ainsi un commerçant historique de la commune mobilisé au sein de l’Union Commerciale pour contribuer au soutien du commerce local. Encore plus stupéfiant quand on sait que le maire avait apporté son soutien écrit à la SCI Ardis. On ne peut que déplorer une telle incohérence qui semble montrer que le premier magistrat est « un peu » dépassé. Dans l’immédiat nous apportons notre soutien total à ce commerce et invitons les clients à lui maintenir leur confiance.

Assainissement des eaux usées : Remarquable : passer de 1 000 000€ à 335 000€ pour le même travail ! Cela relève du miracle. Reste à bien s’assurer qu’il s’agit du même travail. Comparons ce qui est comparable! Nous le ferons. Nous prendrons aussi le temps d’expliquer ce projet complexe qui a fait l’objet d’une étude poussée … avant 2014 !

Aménagement de Theuriet : M. Fillin oublie de rappeler d’où vient cet aménagement qui s’intègre dans le projet  du quartier Theuriet qui a fait l’objet d’une réflexion de plusieurs années à partir de 2003. Il a été primé en 2013 pour l’opération « Bien vivre à domicile ». Nous prendrons aussi le temps de l’expliquer ne serait-ce que pour la mémoire de la commune car il y a là un bel exemple d’une démarche rationnelle d’aménagement.

Lavoir du village de Vaux : Oui, c’est un très beau travail et il faut en féliciter les employés communaux qui l’ont réalisé. Il faudrait peut-être compléter la présentation en indiquant :

  • Que les habitants du village ont contribué en apportant leurs conseils techniques et, pour le propriétaire, en abattant les peupliers situés à côté.
  • Que les travaux ne sont pas achevés car il reste à réhabiliter le bassin suivant les plans fournis par l’association du village
  • Qu’il serait bien de réparer la Fontaine située à côté

Patrimoine : Il est regrettable que la seule initiative nouvelle et originale de ces journées ne soit pas mise en valeur mais tout juste citée : il s’agit de l’exposition « A l’école de la Grande Guerre » réalisée par l’association « Les amis du patrimoine » : un gros travail qu’il faut voir et saluer. Un oubli qui ne peut qu’être volontaire ! 

Ancien bâtiment de la Croix Rouge. Oui il est loué 250€ par mois mais ne serait-ce pas plus judicieux de mettre en valeur l’activité de cet artisan « plaquiste décorateur ». Nous en profitons pour rappeler que la municipalité s’était opposée au déplacement dans le local voisin du commerce «  réparation et vente de vélos » situé sur la place du Maréchal Leclerc, lequel avait besoin de s’agrandir. Bilan : ce local occupé par un cuisiniste qui a pris  sa retraite est vide et le commerce de vélos a quitté la commune. A méditer !

Route des Côteaux. Les habitants du secteur ont dû bondir en découvrant que les trottoirs avaient été « mis en place entre la rue Toizelet et la RD760 ». Il n’en est rien, tout juste 100m de réalisé entre la rue Toizelet et les nouveaux logements sociaux. Non ce travail n’est pas fait et les habitants du secteur attendent autre chose : trottoirs et chaussée !   

 

Globalement cette publication est une fois de plus marquée par une grande autosatisfaction non sincère accompagnée d’une critique récurrente et obsessionnelle  de la municipalité précédente.

 

Flash info VivaCité n°17 sept 2018

Date de dernière mise à jour : 05/09/2018