Vivacité

Vivacité Juin 2017

------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Vivacité

Vivacité N°3 : un collier de perles !

 

La réception de Vivacité est un plaisir chaque fois renouvelé. Sa maquette est agréable et le contenu révèle immanquablement un nombre de perles remarquables qui nous fait imaginer la possibilité d’en faire un collier.

De ce point de vue, la livraison du numéro 3 s’avère un bon filon. Nous en avons fait pour vous la revue de détail

Images  Dès qu’on ouvre la boite à bijoux on a instantanément une idée de sa richesse : page 2 à gauche un grand encart publicitaire sur l’entreprise Champigny « Pompes funèbres agréées » et, en vis-à-vis page 3 à droite : la liste des décès de l’année 2016 accolée à la signature du directeur de la publication : Michel Champigny ! Quel talent dans l’association, peut-être fortuite, d’intérêt général et d’intérêts privés !

Images  Ne retenez pas votre enfilage, la conclusion dans le mot du maire en page 4, vous offre rapidement la perle suivante : « certains de ces projets avaient été envisagés par la municipalité précédente, mais, faute de moyens, n’avaient pu aboutir. Ce n’est pas tout d’avoir des idées, de noircir d’encre des feuilles de papier, faut-il encore pouvoir les financer ! C’est ce que depuis trois ans nous nous efforçons de finaliser ». Nous reviendrons prochainement sur ce détail du trésor qui cache une réelle incompétence en matière de gestion publique.

Images  « Regardons devant nous » page 4 : « 2017 est aussi une année déterminante pour l’avenir de notre pays. Les échéances électorales vont placer nos compatriotes face à un choix essentiel pour l’avenir de la France ». L’ennui c’est que le nouveau président de la République était élu au moment où cette publication était distribuée. Nous craignons que cette vision tardive de l’avenir ne soit pas idéale. Peut-être serait-il préférable de se concentrer sur les questions communales ?

Images  Page 5 le maire souhaite « une très belle année 2017 » Nous sommes en mai ! Ce retard tient peut-être au fait que la municipalité était toujours en hibernation ?

Images  Page 7 : au sujet des investissements prévus en 2017 on note le curage du plan d’eau pour 60 000€. Dans le Vivacité N°2 il était inscrit dans les investissements 2016 pour …120 000€ ! Ne vous pressez pas M. le maire, en 2020 vous l’aurez pour « une bouchée de pain » !

Images  Page 9 : Métamorphose en cours : « Renforcer l’image de Sainte Maure de Touraine comme capitale du territoire… ». Quel territoire ? L’ancien Canton sans doute ou plutôt l’ancienne communauté de communes ? Michel Champigny oublie-t-il que deux communes (Villeperdue et Sainte Catherine se sont empressées de fuir vers le Val de l’Indre ? Oublie-t-il que lorsqu’il s’est présenté pour présider la nouvelle communauté de communes il a essuyé un camouflet révélateur ? Quant à « la transformation de la ville entamée en 2016 » il y a matière à en débattre. Là aussi nous ferons part de notre point de vue dans un prochain article mais nombre de sainte-mauriens ont dû sourire. Une perle de plus au collier !

Images  Page 10 « Ville Touristique » où on explique que ce label, obtenu en 1921, a été perdu en 2006 car sa reconduction n’avait pas été demandée. Là aussi nous expliquerons plus en détail prochainement que ce label n’existe plus et que notre ville ne peut prétendre à aucun des labels de remplacement. Bien sûr que nous nous sommes abstenus pour ne pas partager la moquerie des services qui vont instruire le dossier.

Images  Toujours page 10 dans le même article où le maire s’étonne de la perte du label « Office du tourisme classé » en 2011. On en a pourtant beaucoup parlé à cette époque lorsque la réglementation a changé suite à une loi initiée par Hervé Novelli. Les étoiles ont disparu afin d’être remplacées par des « catégories ». Serge Moreau, en tant que président de l’ancienne communauté de communes de Sainte Maure de Touraine, dont relevait l’Office, aurait pu lui expliquer que pour être éligible à la 3ème catégorie (la plus faible) il aurait fallu recruter un directeur ce qui ne se justifiait pas compte tenu de sa taille et des perspectives de regroupement. Ce regroupement est en cours et permettra d’obtenir un classement en 3ème ou peut-être en 2ème catégorie. C’est vrai, c’est un peu compliqué mais pour un maire … !

Images  Page 12 : Le nouveau centre technique municipal – CTM « ce projet démontre qu’il ne faut pas plusieurs mandatures pour le finaliser quand celui-ci est une volonté des élus ». Là encore nous reviendrons sur ce projet plus en détail mais l’idée de transfert sur le site de l’ancien abattoir se fondait sur l’opportunité de réhabiliter une friche industrielle disgracieuse à l’entrée de la ville sur une route très touristique et sur la proximité du site de stockage des matériaux. Y a-t-il eu débat sur avantages et inconvénients de chacun des sites ? Non et l’avenir montrera très certainement qu’il est bon de réfléchir avant d’agir, que ce choix était précipité !

Images  La Halte du cœur : page 16 :« le CCAS signe un partenariat de proximité avec la Halte du Cœur … ». Consultés les animateurs de cette association nous ont informés qu’il n’y avait aucune implication de la municipalité autre que l’autorisation de faire. Elle aurait peut-être pu organiser une concertation avec les trois associations locales qui œuvrent dans ce sens ? Même pas ! A chacun d’apprécier!

Images  Autant de perles en si peu de pages, notre municipalité fait très fort ! Ceci dit nous n’avons pas la prétention de les avoir toutes trouvées. Si vous cherchez ; vous en trouverez probablement de nouvelles tant cette prose est une mine intarissable. Tant qu’il n’y aura que matière à collier on en sourira. Mais il est à craindre que cela devienne un chapelet à égrener jusque la fin du mandat !

 

Autant de perles en si peu de pages, notre municipalité fait très fort ! Ceci dit nous n’avons pas la prétention de les avoir toutes trouvées. Si vous cherchez ; vous en trouverez probablement de nouvelles tant cette prose est une mine intarissable. Tant qu’il n’y aura que matière à collier on en sourira. Mais il est à craindre que cela devienne un chapelet à égrener jusque la fin du mandat !

Images

Date de dernière mise à jour : 08/07/2017